Conserver son autonomie en vieillissant

Sabine Jansen, directrice de la Deutsche Alzheimergesellschaft (DAlzG), notre organisation sœur, a présenté la Nationale Allianz für Menschen mit Demenz (Alliance nationale) allemande le 29 septembre 2016 lors du congrès de la DAlzG qui s’est tenu à Sarrebruck. L’Alliance nationale, qui est active depuis 2012, est issue de la stratégie démographique 2011 du gouvernement fédéral allemand. Joliment intitulée « Chaque âge compte » (« Jedes Alter zählt »), cette stratégie énonce six objectifs, notamment celui de rester autonome en prenant de l’âge. Bien qu’elle ne soit pas encore une stratégie en matière de démence à part entière, l’Alliance nationale fait tout de même partie d’un projet officiel et nos collègues allemands se mobilisent pour qu’elle devienne rapidement la stratégie de référence.

Les mesures en faveur des personnes atteintes de démence et de leurs proches visent à garantir aux personnes âgées un maximum d’autonomie et d’autodétermination – un objectif pertinent! Nous aussi, nous nous engageons pour que les mesures prises en matière de démence encouragent une autonomie aussi longue que possible. Sans oublier que de nombreux proches soignants et aidants sont eux-mêmes âgés. Eux aussi devraient pouvoir rester maîtres de leur vie: il s’agit de les conseiller et soutenir de telle sorte qu’ils ne soient pas écrasés par les tâches de soins et d’accompagnement.

La démarche de l’Alliance nationale est comparable à celle de la Stratégie nationale en matière de démence mise en place par la Suisse. Un agenda a en effet été adopté en 2014, qui comprend quatre champs d’action : science et recherche, responsabilité sociale, soutien aux personnes atteintes de démence et à leurs familles et conception d’un réseau de soutien et de soins. 155 mesures au total ont ensuite été prises dont certaines, comme le souligne Sabine Jansen, sont formulées comme des actions concrètes tandis que d’autres restent plutôt vagues. Il est à noter que toutes ces mesures font l’objet d’un suivi. C’est la direction de l’Alliance nationale, rattachée à l’Office fédéral allemand de la famille et des devoirs civiques (BAFzA), qui se charge de ce monitoring. Elle vient de publier son premier rapport intermédiaire. Lien (en allemand) : cliquer ici.

Le large soutien politique dont elle bénéficie est là encore comparable à celui de notre Stratégie nationale : la stratégie démographique aussi bien que l’Alliance nationale sont portées par des ministères des deux partenaires de la coalition. La DAlzG œuvre désormais à faire inscrire également l’amélioration de la situation des personnes atteintes de démence et de leurs proches dans les programmes de tous les partis politiques en vue des élections parlementaires de 2017.

État fédéral similaire au nôtre, l’Allemagne ressemble plus à la Suisse que la plupart des autres pays européens. Entre les Länder comme entre les cantons il y a des disparités notables. Seuls trois Länder ont en effet adopté pour l’instant des plans Alzheimer, à savoir le Schleswig-Holstein, la Sarre et la Bavière. Nul doute que l’observation des processus politiques en matière de démence en Allemagne sera riche en enseignements !

Ulrich Gut

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s