Soins de longue durée: le rapport du Conseil fédéral

Le nombre de personnes âgées ayant besoin de soins continuera à augmenter. Un rapport du Conseil fédéral, adopté aujourd’hui, explore les défis qui s’y rattachent. Il met par exemple en lumière la pénurie imminente de personnel qualifié et la nécessité de renforcer l’offre de prestations dans le domaine stationnaire , mais plus encore ambulatoire. Eu égard aux besoins spécifiques des personnes atteintes de démence et de leurs proches, on peut relever plusieurs aspects positifs:

  • Le rapport souligne le fait qu’avec l’âge les soins deviennent plus exigeants, du fait que les personnes peuvent être affectées de plusieurs maladies à la fois ou encore de démence.
  • Le train de mesures proposé par le Conseil fédéral englobe aussi des mesures visant à apporter du répit aux proches soignants.
  • Le rapport souligne l’importance de la coordination des soins. Cette dernière s’avère indispensable car il s’agit d’optimiser la qualité et l’efficience.
  • La prévention est définie comme un champ d’action prioritaire.

Dans le cadre du Dialogue Politique nationale de la santé, la Confédération et les cantons devront clarifier l’ordre de priorité des mesures à prendre ainsi que les responsabilités respectives pour leur mise en œuvre. L’Association Alzheimer suivra d’un œil vigilant ces travaux en veillant à ce que les besoins des personnes atteintes de démence soient suffisamment pris en compte.

Le Conseil fédéral adopte un rapport sur les perspectives des soins de longue durée

Publicités